Formation assistante maternelle

Devenez Assistante
Maternelle sans stress

Je vous propose de vous aider sur :

Logo Mon Projet Assmat

Suivez mon programme en vidéo !

Le quotidien de l’assistante maternelle

En tant que professionnelle de la petite enfance, l’assistante maternelle doit structurer la journée de l’enfant et instaurer un modèle éducatif.

Le temps de travail de l’assistante maternelle peut être égale à 13 heures d’accueil par jour, à son domicile. De leur arrivée à leur départ, la professionnelle de la petite enfance doit organiser sa journée. Figure d’autorité, en l’absence des parents, elle instaure des limites, tout en restant bienveillante et attentive aux besoins de l’enfant.

La journée de l’assistante maternelle

L’accueil chez une assistante maternelle est le mode de garde le plus flexible. Elle s’adapte aux besoins des parents, en offrant une plus grande souplesse et disponibilité, grâce à des horaires atypiques.

Entre 7 et 10 heures

L’accueil, le matin, est un temps fort de la journée. L’assistante maternelle doit inciter les parents, à prendre le temps de déposer l’enfant, sans précipitation. Les parents l’informent de la santé et de la forme de bébé, via leurs transmissions (savoir si l’enfant a bien dormi, mangé, s’il a des troubles digestifs…).

Entre 10 et 12 heures

L’assistante maternelle propose une activité d’éveil, à son domicile. Elle peut également se rendre dans une association de professionnelles (comme un relais parents / assistantes maternelles ou une bibliothèque), pour un atelier, un spectacle…

En fonction de la météo, l’assistante maternelle propose des sorties aux enfants : parc, marché, sentier... Au cours de la balade, les plus jeunes s’endorment dans la poussette ou le landau. Sur son temps de travail, la professionnelle n’est, en aucun cas, autorisée à faire ses courses ou prendre ses rendez-vous.

A partir de 12 heures

Le repas est un moment important de la journée. L’enfant commence à accumuler de la fatigue et se sentir tendu. L’assistante maternelle instaure un climat de calme durant le repas.

L’assistante maternelle est chargée de réchauffer les plats prévus par les parents. Si cela est compris dans les indemnités d’entretien, elle assure également la préparation des repas équilibrée. Elle a l’obligation de respecter les différentes phases de la diversification alimentaire.

Les repas doivent avoir une proportion suffisante de matières grasses et de fer. Il faut veiller à maintenir l’équilibre nutritionnel, sans apports trop important en laitages, protéines et sel.

Entre 13 et 15 heures

Partie intégrante du rythme de l’enfant, la sieste est un temps que l’assistante maternelle a l’obligation de respecter, pour son bien-être. L’après-midi, le programme est très souple, afin de s’adapter aux besoins de sommeil des petits. L’assistante maternelle instaure un rituel du coucher, afin que l’enfant puisse se reposer.

Vers 16 heures

L’assistante maternelle fait goûter les enfants et leur propose une activité de jeu, dans l’attente du retour des parents : chanson, coloriage, activité manuelle, jeux dans le jardin…

Entre 17 et 20 heures

L’arrivée des parents est souvent une source d’excitation pour les petits, qui se mettent à faire des bêtises, à pleurer sans raison… L’assistante maternelle doit être vigilante et passer immédiatement le flambeau de l’autorité aux parents.

Il est préférable de prendre un court temps de discussion, afin de faire le débriefing de la journée avec les parents. L’assistante maternelle s’occupe plusieurs fois de l’hygiène des enfants. Elle effectue entre 5 à 8 changes par enfant par jour, auxquels s’ajoute une toilette du visage, après chaque repas.

Certaines assistantes maternelles peuvent s’adapter aux demandes des parents. En tant qu’employeur, ils peuvent demander à leur salariée d’utiliser des couches lavables ou même de pratiquer le portage. Cette dernière est libre de refuser.

Les activités ludiques et d’éveil de l’enfant
Activités bricolage assistante maternelle

L’assistante maternelle fait preuve de créativité et d’imagination, afin d’amuser bébé et le faire participer à des jeux, en fonction de son âge. Toutefois, des valeurs sûres telles que les comptines ou les histoires à raconter sont des classiques appréciés des professionnelles de la petite enfance.

En matière d’éveil, la confection d’objets de toutes sortes, par le biais du bricolage, reste l’activité principale de la professionnelle de la petite enfance. Cette dernière utilise le système D, via les matériaux de récupération, pour aider les plus jeunes à créer de leurs propres mains.

Au cours de l’année, l’enfant à partir d’1 an prépare de petits cadeaux pour ses parents : fête des mères et des pères, anniversaires... Il confectionne de petits objets de décoration, pour Pâques, Noël ou Halloween...

Les enfants peuvent être initiées à la cuisine, dès le plus jeune âge, en réalisant un gâteau en toute sécurité. Les petits apprécient de pétrir la pâte et goûter à de nouvelles saveurs.

Ils réalisent des coloriages, avec des feutres lavables à l’eau ou des pastels. Dans le jardin, les jeux d’extérieur permettent aux petits de se défouler en plein air.

Bon nombre d’assistantes maternelles utilisent la méthode Montessori, pour éveiller les petits. Cette technique éducative se veut positive et aide l’enfant à découvrir des choses par lui-même, tout en étant guidé.

L’accueil d’un enfant handicapé ou malade
Soin de l'enfant avec l'assistante maternelle

En tant qu’assistante maternelle, il est possible d’accueillir un enfant en situation de handicap (moteur ou mental) à son domicile.

La professionnelle n’a pas l’obligation de faire des aménagements spécifiques pour la mobilité des enfants handicapés. Le fait d’avoir une maison adaptée n’est en aucun cas, un critère pour l’obtention de l’agrément.

Elle ne bénéficie d’aucune formation préalable pour s’occuper d’enfants handicapés. Néanmoins, il est possible de faire une demande, dans le cadre de la formation continue.

L’assistante maternelle peut être amenée à garder un enfant (maladie génétique rare, myopathie, mucoviscidose), ce qui lui confère une mission supplémentaire de soin, par l’administration de médicaments ou des manipulations particulières.

Des professionnels de santé sont amenés à intervenir au domicile, pour assurer la continuité des soins de l’enfant.