Formation assistante maternelle

Devenez Assistante
Maternelle sans stress

Je vous propose de vous aider sur :

Logo Mon Projet Assmat

Suivez mon programme en vidéo !

La formation continue de l’assistante maternelle

Le droit individuel à la formation (DIF), le plan de formation et la validation des acquis d’expérience (VAE) sont les 3 voies pour donner un second souffle à sa carrière d'assistante maternelle.

La formation professionnelle permet de consolider ses savoirs, pour améliorer ses pratiques, en tant qu’assistante maternelle.

C’est un temps pour acquérir des connaissances, des compétences et des techniques. Il est même possible d’envisager un changement de carrière.

Le droit individuel à la formation ou DIF

Le DIF ou droit individuel à la formation est un quota de 24 heures accordé tous les ans à l’assistante maternelle et ce durant 5 ans.

L’assistante maternelle bénéficie de 24 heures dès sa première année d’exercice, à condition de justifier de l’accueil effectif d’un enfant pendant un an.

Le capital, qui ne peut excéder 120 heures, est exclusivement dédié à la formation. L’assistante maternelle perd ses droits au DIF si l’agrément n’est pas renouvelé ou lors du départ en retraite.

Les 6 étapes pour obtenir une formation via le DIF

Bien choisir sa formation

La formation sert à pallier un manque ou compléter un cursus professionnel. Il en existe un très grand nombre dans les domaines de l’éducation, du loisir, de la communication, du handicap...

Consulter son compteur DIF

Chaque assistante maternelle peut consulter son compteur et obtenir une attestation sur le site de l’IRCEM (Institution de Retraite Complémentaire des Employés de Particuliers) qui gère la mutuelle et la retraite complémentaire des assistantes maternelles.

Trouver son employeur-facilitateur

L’un des employeurs de l’assistante maternelle doit endosser le rôle « d’employeur-facilitateur », faute de quoi elle ne pourra avoir accès à une formation.

La demande d’employeur-facilitateur doit être faite par écrit. L’employeur a 1 mois pour répondre soit par lettre recommandée avec accusé de réception ou par lettre remise contre signature, en mains propres.

L’employeur-facilitateur a des obligations financières auprès de sa salariée. Il doit faire les avances de frais pour la formation (allocation de formation, frais d’hébergement, de repas et de transport).

Il est responsable de la demande de financement auprès de l’AGEFOS PME, organisme qui prend en charge financièrement la formation et tous les frais.

Avoir l’accord des autres employeurs

Si la formation se fait sur le temps de garde des enfants, la professionnelle doit :

  • Obtenir l’accord des autres employeurs.
  • Faire signer des avenants au contrat de travail (absences ou modifications d’horaires).

Faire les démarches administratives pour l’inscription et le financement

L’assistante maternelle doit remplir un dossier d’inscription pour la formation qu’elle désire auprès de l’Institut Ipéria, structure nationale pour la professionnalisation des emplois de la famille.

En parallèle, l’employeur facilitateur réalise la demande de financement.

Justifier ses dépenses lors de la formation

La professionnelle doit conserver, au cours de sa formation, tous les justificatifs de dépenses (frais de repas, d’hébergement, de transport), afin d’être remboursée par l’employeur-facilitateur.

Celui-ci enverra les pièces justificatives pour se faire rembourser à son tour.

Le plan de formation
Plan de formation assistante maternelle

Le plan de formation est la voie d’accès pour une formation à l’initiative de l’employeur.

Il est ouvert à toutes les assistantes maternelles qui ne peuvent pas bénéficier du DIF ou l’utiliser, par manque d’heures accumulées au cours de la carrière professionnelle. Il est accessible, peu importe l’ancienneté ou le temps de travail. Les formations sont identiques à celles du DIF.

Une formation peut être imposée par les parents, à l’assistante maternelle, dans 2 cas : si la salariée ne veut pas utiliser son DIF ou si elle a déjà épuisé son quota d’heures.

L’employeur doit réaliser les mêmes démarches que pour une formation via un DIF à savoir :

  • Une demande de financement auprès l’AGEFOS PME.
  • Une prise en charge des frais (rémunération et dépenses annexes) qui lui seront remboursés ultérieurement par l’organisme.

La formation est plafonnée à 48 heures et ne peut s’effectuer uniquement sur le temps de travail.

La validation des acquis de l’expérience ou VAE
Droit individuel de formation d'assistante maternelle

Réservée aux professionnelles expérimentées, la VAE ou validation des acquis de l’expérience permet de décrocher une formation, afin de faire valider son expérience et reconnaître ses compétences. Elle offre à l’assistante maternelle la possibilité de faire reconnaître officiellement son expérience au titre de ses années de travail et d’obtenir tout ou partie d’une certification (diplôme, titre ou certificat de qualification professionnelle).

La VAE est une démarche très simple, qui nécessite une certaine préparation, notamment concernant l’entretien avec le jury.

Le dossier est une pièce maîtresse dans la validation des acquis d’expérience. Il est nécessaire de retirer un dossier auprès de l’institut IPERIA. Il est possible d’être accompagnée pour son montage, par un organisme de formation agréé, afin d’optimiser les chances de recevabilité du dossier.

Suite au dépôt du dossier, une commission de recevabilité se réunit, afin de donner ou non son accord. Si elle est favorable, la candidate peut bénéficier d’un accompagnement à la VAE, avant la soutenance de son dossier devant le jury de certification.

L’assistante maternelle justifiant d’au moins 3 années d’expérience professionnelle au cours des 5 dernières années peut ainsi obtenir totalement ou partiellement la certification d’assistante maternelle / garde d’enfants, un titre professionnel de niveau V (niveau CAP ou BEP), attestant de ses compétences concernant l’accueil d’enfants.