Formation assistante maternelle

Devenez Assistante
Maternelle sans stress

Je vous propose de vous aider sur :

Logo Mon Projet Assmat

Suivez mon programme en vidéo !

Le calcul du salaire : méthodes et conseils

Complexe, la base de calcul de la rémunération peut varier, à la hausse ou à la baisse, selon différents paramètres : le mode d’accueil et le temps d’accueil sur une année.

Avant la conclusion du contrat, les 2 parties doivent négocier le taux horaire en concertation et trouver un accord sur le salaire de la professionnelle.

Il n’existe aucun tarif horaire officiel pour une assistante maternelle. Un minimum légal est exigé à l’employeur.

Le tarif peut varier selon le lieu d’exercice de la professionnelle, qui fixe son taux horaire : le montant est doublé voire triplé, si la salariée accueille des enfants, en région parisienne, dans une zone urbaine ou à la campagne.

Le mode de calcul (année complète ou incomplète)

Le mode de calcul est différent, selon le temps d’accueil de l’assistante maternelle sur une année. L’employeur doit toujours faire son calcul du salaire en brut, car ce sont ces chiffres qu’il doit indiquer à Pajemploi ou sur le contrat.

En tant que professionnelle, il est préférable de négocier le salaire en net, afin de minimiser les risques de confusion entre le brut et le net. Les indemnités d’entretien n’interviennent pas dans le calcul de la rémunération.

Salaire mensuel sur une année complète

L’assistante maternelle qui travaille sur une année complète (52 semaines), perçoit un salaire fixe tous les mois, dont le calcul est relativement simple. Il suffit de multiplier le taux horaire brut, par le nombre d’heures d’accueil par semaine et par 52 et de diviser le tout par 12 mois.

Ainsi, si la salariée travaille avec le salaire horaire minimal, 45 heures par semaine, elle perçoit un salaire mensuel de 398 euros net, y compris durant ses congés payés.

2,65 euros brut x 45 x 52 = 6201 / 12 = 516,75 euros brut soit 398 euros net

Salaire mensuel sur une année incomplète

La 1ère et dernière année d’accueil sont souvent incomplètes. Une année est incomplète, lorsque l’assistante maternelle accueille l’enfant moins de 47 semaines sur l’année.

Le calcul se fait quasiment avec la même formule que pour une année complète. Il faut multiplier le montant horaire brut, par le nombre d’heures d’accueil par semaine et par le nombre de semaines d’accueil sur l’année. Le total est divisé par 12 mois.

Par exemple, pour une professionnelle, avec un salaire brut de 3 euros de l’heure, qui travaille 38 heures par semaine, de janvier à août, soit 32 semaines, son salaire mensuel s’élève à 233 euros net.

3 euros brut x 38 x 32 = 3648 / 12 = 304 euros brut soit 233 euros net

Salaire pour l’accueil occasionnel

Ce type d’accueil est fréquent, pour garder en urgence un enfant, en cas d’absence de la professionnelle habituelle, dans l’attente d’une place en crèche, lors de la survenue d’un évènement familial imprévu... Le calcul est basique. Le taux horaire brut est multiplié au nombre d’heures dans le mois.

Si une professionnelle a remplacé une de ces collègues et a accueilli un enfant, sur 37 heures par semaine, durant 2 semaines du lundi au vendredi, avec un salaire de 4,5 euros brut, le montant de sa rémunération est de 257 euros net.

4,5 euros brut x 74 heures = 333 euros brut soit 257 euros net

Les variations de paye de l’assistante maternelle
Majoration du salaire de l'assistante maternelle

Des éléments peuvent faire augmenter ou diminuer, de manière significative, le montant du salaire.

Majoration de rémunération

Le temps d’accueil hebdomadaire doit être établi dans le contrat de travail.

Au-delà de la durée prévue au contrat d’accueil, on parle d’heures complémentaires. Ce sont des heures de travail non prévues au contrat, jusqu’à la 45ème heure dans une même semaine. Elles sont rémunérées sur la base du salaire horaire brut de base normal prévu au contrat.

Les heures supplémentaires sont des heures commençant à partir de la 46ème heure hebdomadaire. Une majoration s’applique avec un montant à négocier entre l’employeur et l’ass mat, à indiquer dans le contrat. En général, la majoration proposée est de 25% supplémentaire par rapport au tarif habituel de salaire horaire brut.

Les jours fériés peuvent être des jours travaillés pour l’assistante maternelle. Il est nécessaire de les stipuler sur le contrat de travail ou d’y ajouter un avenant. Un jour férié travaillé ne fait pas l’objet d’une augmentation de salaire, sauf pour le 1er mai, avec une majoration de 100%.

La rémunération des autres jours fériés est effective d’office, par le biais de la mensualisation du salaire. La professionnelle est donc payée, les jours fériés, même si elle n’accueille pas l’enfant.

Minoration de rémunération

La rémunération mensuelle de base peut être diminuée en cas d’absence de la professionnelle : évènements familiaux, congés sans solde... Si l’assistante maternelle est en arrêt de travail, elle perçoit des indemnités journalières de l’assurance maladie, après un délai de carence de 3 jours.

En cas d'absence de l'enfant, le salaire est maintenu, sauf pour raison médicale. Les parents doivent fournir un certificat médical, attestant que l’état de l’enfant ne lui permet pas d’être accueilli chez la professionnelle. Toutefois, au-delà de 10 journées par an, les journées d'absence de l'enfant sont dues, que le motif soit médical ou non.

Le bulletin de paie et les aides à l’embauche
Calcul du salaire de l'assistante maternelle

Le site Pajemploi, service de l’Urssaf, édite les bulletins de salaire de l’assistante maternelle.

Les parents doivent se connecter sur le site et déclarer différentes informations, telles que les heures de travail, les congés payés, la rémunération et les indemnités. L’assistante maternelle doit recevoir, chaque mois, par courrier, son bulletin de paie.

Versée par la CAF, les parents perçoivent la prestation d’accueil du jeune enfant (PAJE). Elle comprend 4 éléments : la prime de naissance ou d’adoption, une allocation jusqu’aux 3 ans de l’enfant, le complément de libre choix d’activité (CLCA) pour les parents qui arrêtent ou diminuent leur activité professionnelle, le complément de libre choix du mode de garde (CMG).

Le complément de libre choix du mode de garde permet, aux parents employeurs, sous conditions de ressources, de bénéficier d’une aide à l’embauche qui peut s’élever à hauteur de 80% maximum de la rémunération.

Cette aide financière valable pour les enfants de moins de 6 ans est cumulable avec le crédit d’impôt pour frais de garde.